Les travaux de recherche sont intensifs et ne peuvent pas être assurés par un seul gestionnaire. C’est pour cette raison que la contribution de bénévoles est cruciale ; le Groupe de travail sur les oiseaux (Vogelwerkgroep van Natuurbeschermingsvereniging de Steltkluut) joue dans ce cadre un rôle très important. L'association effectue des recherches ornithologiques dans Saeftinghe depuis déjà 1988. En complément, des observations sur la végétation, les insectes, les poissons et les mammifères sont effectuées.

Comptages ornithologiques

Cette activité concerne les oiseaux nicheurs, migrants et hivernants. Les comptages sont assurés pour:

  • Les oiseaux nicheurs, annuellement dans des zones fixes
  • Depuis 2012, les oiseaux nicheurs dans toute la réserve une fois tous les six ans.
  • A marée basse, chaque mois, de juillet à mars.
  • A marée haute, chaque mois de l’année .
  • En hiver, le Busard des roseaux  et Busard Saint-Martin (Circus aeruginosus et Circus cyaneus) dans ses dortoirs.

Station de baguage

Baguer les oiseaux permet d’accumuler des informations sur le comportement, les déplacements et la reproduction de manière à améliorer la gestion des peuplements. Le baguage à Saeftinghe constitue une partie de la recherche au niveau national ; il est effectué à Saeftinghe déjà depuis octobre 1995. En 2010, une station a été entièrement aménagée pour le baguage.

Common Kingfisher, caught by a certified volunteer at the Saeftinghe ringing station.

Comment le baguage est-il effectué?

Le baguage est assuré par des volontaires habilités, surtout en arrière-saison, à l'aide de filets et parfois avec des appelants en cage. Les oiseaux sont biométrés et munis d’une bague mentionnée d’un numéro unique à la patte. Ceci est sans douleur et ne surcharge pas l’animal. Les oiseaux sont immédiatement relâchés après baguage.

Certains oiseaux capturés peuvent être déjà munis d’une bague. Toutes les données de recapture sont introduites dans un programme spécial. Les captures de bague sont accessibles ici. Ces recherches ornithologiques font partie de la station des oiseaux migrateurs de l'institut néerlandais pour l'écologie (NIOO/KNAW) – Centre d’études des oiseaux migrateurs et de démographie à Wageningen.

Résultats

Les espèces les plus ciblées sont entre autres le Panure à moustaches (Panurus biarmicus), le Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica), la Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), le Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) et la Phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus). Les appelants en cage permettent d’attraper, entre autres, la Marouette ponctuée (Porzana porzana) et le Râle d’eau (Rallus aquaticus). En migration (surtout en arrière-saison), beaucoup d’hirondelles (hirondelles de rive et rustique) passent la nuit dans les roseaux. Chaque année, un certain nombre de juvéniles et d’adultes  est capturé; ceci donne une estimation du succès reproducteur. Les résultats des recherches sont régulièrement publiés.