Il est toujours possible de visiter Saeftinghe sans guide, quoique l’accès soit limité à certaines zones, plus proches de la digue car plus sûres. Les digues sont librement accessibles; du haut des digues, vous pouvez profiter du splendide panorama sur la réserve et observer avantageusement les oiseaux. Deux sentiers sont accessibles: le sentier Passerelle et le sentier Botte permettent de garder les pied secs à marée haute. Ces sentiers offrent une possibilité de prospection sur 300 hectares.

Les chiens sont interdits partout au Pays Inondé de Saeftinghe. Vous allez savoir pourquoi.

Sentiers Passerelle et Botte

Les accès à ces sentiers sont situés tout près du centre de visite. Les passerelles et pontons offrent un accès à marée haute (non dans le cas d’une exceptionnelle marée vive). Les sentiers Passerelle et Botte s’étendent respectivement sur 1 et 2 km; le sentier Botte offre une bonne représentation des principaux aspects de la réserve.

Se promener et explorer

Entre le lever et le coucher du soleil, une surface de 300 hectares est ouverte à la promenade et à la découverte. Cette zone est située près de la digue de manière à ce qu’aucune marée montante ou sable mouvant ne surprenne un visiteur isolé et non accompagné. N’oubliez pas que de nombreux oiseaux nichent au printemps et en été; veuillez respecter le calme des lieux de façon à ne pas les déranger. Les chiens sont ainsi strictement interdits à Saeftinge.

Ouvrir la carte

Ornithologie

Saeftinghe est une réserve très connue des ornithologues. Des espèces en général peu communes peuvent y être régulièrement observées. Pour avoir une idée de ce que vous pourriez observer durant une visite, vous pouvez consulter les observations les plus récentes en ligne. Depuis la digue et muni d’une longue vue, vous bénéficiez d’un large champs de vision. Au long des sentiers ainsi que par les différents accès publiques, vous avez de bonnes chances d’observer la Cisticole des joncs (Cisticola juncidis) et autres espèces nicheuses spéciales. Un observatoire se trouve près du gazoduc où vous pouvez observer les vastes vasières qui offrent une abondance quasi permanente d’oiseaux. Un autre lieu d’observation populaire se trouve au port de Paal. De là, vous pouvez observer une large section du chenal du Speelmansgat. C’est un endroit très fréquenté par diverses espèces de canards et limicoles. A l’extrémité ouest du chenal, vous pouvez contempler de très vastes bancs de sable s’étendant sur l’Escaut de l’Ouest au lieu-dit Platen van Valkenisse.

Panure à moustaches (Panurus biarmicus) dans une roselière